Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

Pensée magique – la force de la pensée

Crystal 08.03.2012 10:51

Définition :

La pensée magique est une expression définissant une forme de pensée qui s’attribue la puissance de provoquer l’accomplissement de désirs, l’empêchement d’événements ou la résolution de problèmes sans intervention matérielle. Ce type de pensée se manifeste principalement au cours de l’enfance et est, à l’âge adulte, appréhendé par la médecine comme un symptôme d’immaturité ou de déséquilibre psychologique.

Pratique :

La pensée magique est souvent associée au mysticisme et au courant du New Age. La pensée magique était toujours un moyen de saisir les forces de la nature, les forces que les Grecques de l’Antiquité nommaient Physis (duquel le mot Physique est dérivé). Pour la philosophie Grecque, les Physikoi étaient les praticiens de la nature, les étudiants des pouvoirs de la nature: les Dynameis. Quand les humains se voyaient liés à l’univers, ils se trouvaient capables de manifester leurs émotions et désirs en tant qu’évocations d’énergie vitale et manifestations de leurs désirs. Refuser le réel n’est qu’illusion ou égarement, là ou la pensée magique prend tout son sens, c’est quand elle s’inscrit dans la réalité, dans le déchiffrage de son essence. Les forces de l’esprit ouvrent diverses portes au champ des interprétations, la magie est alors présente et s’offre à nous, nous pouvons alors en bénéficier et devenir nous même créateurs, sans avoir recours au virtuel. Le pouvoir de la pensée magie, c’est notre capacité à modeler, notre potentiel à sublimer le vivant, de capter la lumière, justement car elle jaillit des ténèbres. Sentir en nous, l’étincelle de vie, cette énergie créatrice qui perpétue l’éphémère mais indispensable souffle de vie, qui fait de nous, poussière d’étoile, des êtres sensibles. Ils étaient en contacte directe avec les forces archétypes qui pénétraient leur existence. Dans les démarches religieuses contemporaines, dans le développement personnel, et en particulier dans le New Age (Shakti Gawain, Jane Roberts,Jean Houston), la pensée positive, la visualisation, et la notion de « créer sa propre réalité » sont des formes de la pensée magique. Selon l’astrophysicienErich Jantsch « l’esprit a une capacité créatrice, non seulement dans la formation d’images mais également dans la transformation de la réalité extérieure ».  Une des origines de la pensée magique dans le New Age est la croyance que ni la nature, ni Dieu ne sont créateurs du monde, que nous en serions les créateurs mais que nous nous serions perdus dans notre propre création, oubliant notre statut originel (sans pour autant perdre le pouvoir de « créer sa propre réalité »). Nous aurions choisi les circonstances de notre « incarnation » et évoluerions donc dans un univers qui est parfois considéré comme un rêve dont nous serions les rêveurs. Le New Age, où cette conception de l’esprit en relation avec le monde est très prégnante, peut utiliser des principes scientifiques, comme le principe holographique, pour illustrer ses thèses. Du point de vue des Églises chrétiennes, la religion est fondamentalement sans rapport avec la pensée magique. « La signification authentique de la religion et, surtout, la notion chrétienne de liturgie n’ont rien à voir avec ces composantes de la pensée magique ».  Même s’il est possible d’en retrouver des empreintes parmi les croyants. « Précisément parce que l’origine de la magie ne se trouve pas dans la raison mais dans le sentiment, on peut rencontrer chez le croyant aussi une dissociation du même type ».

Interprétation :

Une forte pensée magique est une phase normale du développement de l’enfant que Freud percevait comme une forme de pensée résiduelle d’une époque ancienne.  Dans certains cas, elle subsiste avec le temps et s’ajoute à la liste des caractéristiques visibles des pathologies telles que la dépression, les troubles anxieux, le trouble obsessionnel compulsif ou le trouble de la personnalité schizotypique. La pensée désirée est une forme particulière de la pensée magique caractérisée par la formation de croyances et de prises de décisions selon ce qui est « plaisant d’imaginer » au lieu de faire appel à des preuves ou à la rationalité. La publicité comme la politique font beaucoup appel à la pensée désirée ou magique afin de motiver le consommateur ou le militant.

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.