Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

Le Druidisme – la magie druidique

Crystal 24.02.2012 12:40

Définition :

La magie druidique refait son apparition populaire depuis une décennie. Les druides ayant un don héréditaire sont rares en France mais d’une grande efficacité. Ils mettent tout en œuvre pour adapter leur don au sein d’une société qui a évolué surtout sur le plan matériel et mettent tout en œuvre pour perpétuer et transmettre leurs pouvoirs magiques traditionnels. La magie druidique permet de guérir à distance de maladies physiques ou mentales, elle permet de rentrer en communication avec l’au delà par le voyage astral, d’apaiser les esprits et de protéger l’homme contre des agressions occultes.

La magie druidique doit être opérée obligatoirement par un druide dont les pouvoirs magiques sont vérifiés. Cette magie est pratiquée en cérémonies sacrées et en milieu naturel purifié. Les druides sont seuls capables de contrôler la puissance des éléments : terre, air, feu, végétaux, minéraux, eau et animaux, à l’aide de séances d’incantations. Les druides ont de réels dons de voyance et de divination qui sont dévoilés lors des cérémonies sacrées pendant lesquelles les divinités tutélaires sont appelées. La magie druidique emploie des mélanges de plantes et de racines dont l’usage est adapté à la demande du consultant.

Pratique :

L’entraînement des druides débute dès l’âge de cinq ans ou dès que l’ont reconnaît le don chez une personne. Cet entraînement dure environ de quinze à vingt années. La nature de l’entraînement est rude et sévère à la fois pour le corps et pour l’esprit, car un facteur clé en est la survie et l’habileté à manipuler les forces brutes de la nature. L’entraînement druidique nécessitait une grande endurance physique. Habituellement les étudiants n’avaient pas de professeur attitré. Tous les druides d’une communauté partageaient leurs connaissances. Même les étudiants faisaient profiter les nouveaux de leurs connaissances, de cette manière ils progressaient aussi vite que leur habileté naturelle le leur permettait.

Les druides et les bardes commençaient leur entraînement de la même façon. Les deux apprenaient l’histoire de leur peuple et les lois de leur tribu, et les deux apprenaient les rudiments de l’autre classe. Ceci pour assurer que les deux classes auraient une meilleure compréhension mutuelle puisqu’elles travaillaient régulièrement en étroite collaboration. Celui qui apprend le druidisme devient savant dans le plus de domaines possible. Il apprend des informations, les absorbe et les chérit peu importe à quel point elles peuvent lui sembler futiles ou inutiles sur le moment. En fait le druide est une encyclopédie sur pattes. Il utilise chacune de ses connaissances pour parfaire sa compréhension du fonctionnement de son univers et du monde qui l’entoure, visible et invisible. Un druide doit absolument être plus qu’un simple entrepôt de connaissances, ils doivent être capables d’interpréter personnellement l’instruction qu’il a reçue. Deuxièmement, l’étudiant reçoit un signe de la nature comme quoi il est prêt à progresser. Les positions qu’une personne peut tenir dans la société druidique sont basées sur la structure d’un arbre. En premier lieu viennent les feuilles “Guiteraes”. On s’attend d’une feuille qu’elle absorbe le plus d’information possible. Pendant cette période ils commencent à ordonner leur esprit et à avoir un contrôle de base sur leur corps. Pour monter au niveau suivant ils doivent démontrer leur habileté à réciter ce qu’ils ont appris et expliquer pourquoi c’est important. En second lieu viennent les branches “Maghivellwyn”. Ceux-ci apprennent plus sur les animaux et les plantes et comment coexister avec la matière non vivante. Ils apprendront beaucoup pendant cette phase. À cette étape ils apprennent également à manipuler les bases de la magie des éléments, de la guérison, de combat, de défense et de divination. Ils doivent prouver leur talent souvent dans des concours d’habileté contre la nature où les autres druides utilisent à la fois la magie et les obstacles physiques pour tester l’étudiant. Après avoir passé l’épreuve de la branche l’étudiant est considéré comme un druide à part entière. Ils forment le tronc “Llwellyn”. À ce niveau on attend d’eux qu’ils fassent leur propre chemin vers la connaissance. Ils étudient ce qui les fascine le plus, partageant leurs découvertes avec les autres. Ce niveau dans l’apprentissage des druides est très dangereux car ils expérimentent de nouvelles magies et de nouvelles méthodes pour les magies déjà existantes. On attend d’eux qu’ils dévouent de leur temps à cet effet quotidiennement pour l’amélioration de la nature et de la tribu.

Interprétation :

Le druide puise l’énergie en lui et dans ce qui l’entoure pour créer sa magie. Cette énergie n’est jamais soutirée de force. Remerciements et offrandes à ces éléments qui assistent le druide sont chose co

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.