Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

Le Chamanisme – une pratique très ancienne, dispersée dans le monde, différente d’un pays à l’autre…

Crystal 19.01.2012 10:07

Historique:

Le chamanisme semble avoir pris racine en Sibérie et Asie Centrale, il y a plusieurs millénaires. En Europe, et plus particulièrement en Grèce, le chamanisme a été connu avant l’ère chrétienne. Platon parle des chamanes comme de prêtres divins, ayant un discours sacré, suivant une tradition antique, enseignant qu’il y a en l’homme une âme d’origine divine, qui peut par des techniques appropriées quitter le corps, et qui existe avant et après le corps. Le bön, religion tibétaine pratiquée avant l’arrivée du bouddhisme, était constitué de pratiques chamaniques. Le Livre des morts tibétain en contient un certain nombre. Le chamanisme semble avoir toujours été présent chez les amérindiens et les aborigènes australiens. Le chamanisme est une pratique très ancienne, dispersée dans le monde, différente d’un pays à l’autre, d’un pratiquant à l’autre, le chamanisme peut être considéré comme une religion primitive, comme un enseignement ésotérique, et plus récemment, comme un renouveau spirituel ramenant l’homme à la nature par l’intermédiaire de ses perceptions. Les détracteurs, occidentaux généralement, n’ont voulu voir que des sorciers dans les prêtres que sont les chamanes (chamans ou encore shamans), manipulant des forces mal ou non identifiées. Les chamanes ne réfutent pas le terme de sorcier, en attribuant à ce mot un sens très large (au lieu du sens étroit habituel: adepte de magie noire). Il faut rappeler qu’une religion est un système de principes et de pratiques, lié à un Etre suprême qui peut être identifié comme Dieu, comme un ensemble de divinités, comme l’univers tout entier. Le chamanisme est donc bien une religion, mais il est vrai qu’il n’a pas de corps structuré, de chef reconnu, d’offices organisés, de livres sacrés comme les grandes religions constituées. Certains chamanes aiment dire qu’on ne devient pas chamane, on naît chamane, montrant par là qu’il y a une prédisposition naturelle. D’autres chamanes n’emploient jamais le mot chamane. La caractéristique généralement reconnue aux chamanes est leur aptitude à communiquer avec un monde autre.

Pratique:

Le chamane est classiquement connu pour être un guérisseur. C’est aussi un protecteur et un devin, toutes ces fonctions étant en fait la conséquence de son aptitude à relier le monde visible au monde invisible. Dès l’instant où un enfant semble prédisposé pour cette forme d’existence et qu’il l’accepte, il reçoit d’abord la formation des âmes chamanes disparues, sous forme de rêves, de songes et de transes, puis celles des chamanes en vie sous forme de techniques mêlant symboles et rituels. Les gestes, les transes, les danses, les formules magiques, les chants entrent dans la composition des innombrables rituels. Le chamane traditionnel doit avant tout mettre son costume, en peau d’animal, un bonnet constitué d’un bandeau ornementé de rubans, de morceaux de fer, de représentations diverses, quelquefois un masque, un miroir en cuivre, des cannes et un tambour.

La fonction du chaman par contre, est toujours la même. On considère qu’avec l’aide de ses esprits protecteurs, le chaman est capable de:

-connaître les causes d’une maladie et les moyens de les éloigner;
-soulager les malades grâce à différents rites;
-prédire l’avenir, “deviner le destin”, notamment celui des personnes éloignées;
-rechercher des personnes ou des animaux disparus, des objets perdus ou volés et deviner qui sont les coupables.

La plupart des chamans se considèrent aptes à accomplir au moins une partie de ces fonctions. Certains refusent ou ne peuvent accomplir certains rites compliqués ou rechercher les disparus, interroger leurs esprits protecteurs sur l’auteur d’un vol, par crainte de représailles. Par le passé, on prêtait aux chamans des pouvoirs bien plus étendus. Actuellement, chez les Kazakhs, on trouve encore des traces de profonde croyance en un pouvoir de leurs chamans : ils font venir la pluie, ordonnent aux esprits de provoquer le vent, la tempête, la grêle, peuvent transporter une cabane avec tout son contenu d’une rive à l’autre, et soumettre un troupeau de chevaux sauvages. Qui plus est, à l’époque de leur conversion à l’islam, les chamans du Kazakhstan ont eu le rôle de prédire ce qui se passerait et si la nouvelle religion était acceptée ou non par leurs esprits protecteurs.

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.