Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

La sorcellerie – la suggestion, le sort, l’envoûtement, la possession.

maja 06.11.2011 23:57

Par définition, la sorcellerie englobe les pratiques magiques en vue d’exercer une action néfaste sur une personne, un animal, un lieu, un objet. Les moyens de cette action sont la suggestion, le sort, l’envoûtement, la possession. L’outil principal du sorcier, c’est la parole, le verbe. Le sorcier est un mage noir, il pratique la magie noire, celle qui agresse, qui envoûte, qui terrorise, qui mutile, qui tue.

Pour se dégager de cette agression, le plus souvent imaginaire, celui qui se croit ou se sent victime de ces agissements, a recours au curé, au désenvoûteur, bon mage, ou bien à un sorcier plus puissant que celui qui lui a jeté le sort. En fait, la sorcellerie ne se limite pas à la pratique de la magie noire. Elle comporte aussi les notions de révolte contre la divinité officielle, de liberté, d’anarchie, de religion secrète.

La sorcellerie se divise en branches distinctes

La première fait appel à des forces primitives (que je qualifierais de “laïques”), ce que les Anglo-saxons appellent sorcery, où le sorcerer (sorcier) pratique la magie cérémonielle instrumentale – dagydes, voults, objets chargés, – utilisant en général des parties du corps de la victime cible (cheveux, ongles, salive, sang, sperme) ou des objets intimes lui appartenant (slip, mouchoir, protections menstruelles). L’effet de ces travaux occultes est l’envoûtement. Il peut aller de la simple “mise en demeure” à l’envoûtement de mort.

La seconde branche, (que je qualifierais de “religieuse”) fait appel à la notion de witchcraft, où les witches (sorciers) appartiennent à une secte ou société secrète, à un ordre fermé, puissant et invisible, dont les adeptes forment une corporation, aux lois et aux structures hors normes quoique bien établies et hiérarchisées, qui ont fait pacte avec les démons et leur chef Satan Lucifer (le porteur de lumière).

La sorcellerie est souvent héréditaire

Là, on est souvent sorcier ou sorcière de naissance, (la sorcellerie est héréditaire), on appartient à un monde à part, “inversé”, totalement solidaire, très redoutable: celui des “puissances” . Cette sorcellerie s’oppose à l’ordre établi, à la religion dominante. Ses rites font appel à des méthodes dangereuses (transe, hypnose, drogues, poisons) qui peuvent provoquer chez l’adepte fragile, une sorte d’état second, que les théologiens appellent la “possession démoniaque”, état au demeurant fort rare.

Les adeptes de cette forme de sorcellerie la considèrent comme la plus ancienne religion de la terre. Ils font remonter son origine à l’aube de l’humanité, bien avant l’invention de la roue ou de l’écriture. A l’époque où Satan s’était révolté contre Dieu, certains anges prirent le parti du Malin et furent déchus et boutés hors du paradis avec lui.

Peu représentée en France, sinon par des groupuscules plus ou moins folkloriques, qui pratiquent le satanisme sous la forme de cérémonies sexuelles de groupe, et quelques sectes à vocation secrète, cette sorcellerie (witchcraft) est bien enracinée dans le monde anglo-saxon où les coven (sabbats) réunissent de très nombreux fidèles.

La sorcellerie d’aujourd’hui

Les ethnologues, considèrent la sorcellerie européenne contemporaine comme un ultime avatar des croyances magiques populaires en voie d’extinction. Ils attribuent en général ces pratiques aux couches les plus crédules et arriérées de la population, imperméables à la sacro sainte causalité, rejetant leurs difficultés et leur malheurs répétés sur autrui, expliquant leur tenace malchance par la haine, la jalousie ou le désir de nuire d’un voisin qui leur aurait jeté un sort.

Or, malgré le développement de l’instruction et de la pensée scientifique dans nos pays civilisés, cette croyance dans le “pouvoir sorcier” et ses pratiques occultes reste très vif, non seulement chez les pauvres ou les marginaux, mais également dans les classes moyennes et la jeunesse instruite. La notion de sorcellerie paraît ancrée dans ce que Jung appelle notre “inconscient collectif”. Avec la crise économique et spirituelle qui sévit actuellement, elle aurait même tendance à gagner du terrain.

La croyance dans la réalité de la sorcellerie permet à la victime de rejeter la faute de tous les malheurs qui lui arrivent sur un bouc émissaire, le voisin jaloux, le jeteur de sort, le sorcier.

L’accumulation de malchance, les malheurs domestiques à répétition, les maladies imprévues, les pannes ou les accidents d’automobile en série, le chômage, le manque d’argent, la mort subite de proches ou d’un animal familier, ne sont alors plus considérés comme le fruit du simple hasard, d’une malchance passagère, du manque d’hygiène, de l’imprudence, de l’imprévoyance, de la négligence, de la paresse, d’une vie décousue voire de l’alcoolisme ou de la drogue, mais sont attribués à l’action malveillante d’individus ayant le pouvoir de nuire à autrui: les sorciers.

Jusqu’au dernier Concile, les personnes qui se sentaient envoûtées avaient recours à leur curé qui, par sa patiente écoute, sa connaissance des âmes de ses fidèles, les guérissait de leurs phantasmes en réanimant leur foi par des prières, des processions et des bénédictions. Une neuvaine suffisait le plus souvent à lever le sort et à chasser les petits démons. Si l’envoûtement persistait, le prêtre allait faire le tour de leurs champs, des étables et de leur maison le goupillon à la main, administrant au besoin le petit exorcisme et confiant à la maîtresse de maison, avant de repartir, un flacon d’eau et de sel bénits: dans 90 % des cas, tout rentrait dans l’ordre. En cas de possession démoniaque, c’était plus sérieux. Mais les véritables cas de possession sont extrêmement rares. Un ou deux cas par an pour toute la France. Le curé faisait alors appel à l’exorciste nommé par l’évêque. Voilà le schéma le plus courant.

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.