Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

La réincarnation s’accomplit au travers de vies successives dans différents corps…

Crystal 24.01.2012 10:51

La croyance en la réincarnation peut être assimilée à une doctrine selon laquelle un certain principe immatériel (« esprit », « âme », « conscience individuelle ») s’accomplit au travers de vies successives dans différents corps (humains, animaux ou végétaux selon les croyances).Dans cette doctrine, à la mort du corps physique, l’« esprit » quitte ce dernier pour habiter, après une nouvelle naissance, un autre corps, ce qui permettrait à l’individualité de poursuivre ses expériences de vie et son évolution spirituelle ou morale. La réincarnation est une forme de la transmigration des âmes, proche des concepts de métempsycose, palingénésie, et l’Éternel retour. On retrouve la croyance en la réincarnation à différentes époques et en divers lieux (bien que le terme soit récent, traduisant une conception occidentale de type sociale apparaissant vers la fin du XIXe siècle, de sorte que la question de savoir si le terme “réincarnation” est réellement approprié pour désigner les concepts hindou et bouddhiste), notamment dans la pensée grecque et en Extrême-Orient, où elle est au cœur de l’hindouisme, du jaïnisme et du bouddhisme, et du sikhisme. Même si certains veulent voir des allusions codées dans les textes sacrés, elle est généralement récusée par les trois religions monothéistes, qui lui préfèrent la doctrine du Jugement dernier et de la résurrection de la chair. Aujourd’hui, la réincarnation est une croyance religieuse partagée par plus d’un milliard d’hommes (les hindous, les bouddhistes, les jaïns, les sikhs, les adeptes des religions tribales africaines auxquels s’ajoutent différents groupes spiritualistes). La notion d’une entité autonome possédant la faculté d’animer plusieurs existences successives est une croyance très ancienne. Elle avait la faveur des philosophes grecs de l’Antiquité, Pythagore et Platon parmi les plus illustres. Plus connus sont le Bouddhisme et l’Hindouisme, qui ont perpétué l’idée de réincarnation jusqu’à nos jours. Cette croyance en une ressuscitation beaucoup plus rapide que ne l’indique la thèse chrétienne, qui impose d’attendre le jour du jugement dernier, fut réintroduite en Occident vers le milieu du XIXème siècle.  En France, son précurseur le plus célèbre fut Allan Kardec, le ” pape ” du spiritisme, dont les théories adaptées au christianisme connurent un vif succès.

Pratique:

L’hypothèse d’une réincarnation est fascinante et cette doctrine, venue de l’Orient, propose une vision globale de l’existence. Elle opère une fusion entre l’idée de rétribution et celle de réincarnation. À bonnes actions, bonne renaissance ; à mauvaises actions, réincarnation pénible au bas de l’échelle pour assumer les conséquences de ses actes jusqu’au moment où la loi du destin sera brisée. Le cycle des réincarnations prend fin en effet lorsque la purification est achevée. La réincarnation est un des dogmes fondamentaux de plusieurs religions d’importance mondiale (hindouisme, bouddhisme, sikhs, jaïnisme, certaines sectes islamiques et hérésies chrétiennes), ainsi que de sectes modernes comme la Scientologie et la Théosophie. Nombre de traditions réfèrent à quelque forme de régénération que subirai! L’âme après la mort du corps. Freud, Jung, Saint Augustin et Bouddha ont tenté de préciser la réincarnation ou métempsycose. Certains adeptes de la réincarnation prétendent que le talent des génies précoces comme Mozart est “importé” d’une vie antérieure. Si beaucoup d’éléments indiquent que la personnalité semble survivre à la Mort, d’importantes questions restent toutefois sans réponses. Par exemple, si nous avons tous vécu plusieurs vies, pourquoi se souviendrait-on de certains plus que d’autres? Et, plus incompréhensible encore, pourquoi la plupart d’entre nous n’ont aucun souvenir de vies antérieures?

Interprétations:

Les théories bouddhistes permettent d’avancer encore une autre hypothèse: les différents agrégats psychiques qui composeraient l’homme, au lieu de disparaître avec la mort, se disperseraient et transmigreraient chez un ou plusieurs enfants venant d’être conçus. Ainsi, nous porterions tous des «informations karmiques», des éléments psychiques, des émotions provenant d’autres personnes ayant vécu avant nous. Enfouies dans notre subconscient, ces informations pourraient se manifester spontanément ou bien sous hypnose, ou encore à l’occasion d’un travail de régression dans un état de conscience modifiée (pratique de la méditation, lying, relaxation profonde).

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.