Nouvelles

Rendez-nous visite sur Tarot Gratuit
Mise en ligne hebdomadaire d’articles de qualité

La DAGYDE – sorte de petite poupée de cire, représentant une personne que l’on veut envoûter…

Crystal 10.03.2012 13:17

Définition :

Sorte de petite poupée de cire, représentant une personne que l’on veut envoûter. On l’appelle aussi « voult ». Pour de meilleurs résultats, il faut, y incorporer des cheveux, des rognures d’ongles, du sang, une dent, n’importe quoi d’humain provenant de la personne à envoûter. La dagyde est une statuette d’envoûtement ou de contre-envoûtement, elle est un support neutre, qui peut recevoir n’importe quel type de personnalité planétaire. Elle peut être en argile, en cire, en bois, rarement en métal.  Les plus efficaces sont en argile rouge, l’argile utilisée en poterie ainsi que l’argile verte des magasins diététique ne convient pas. Si vous n’habitez pas une région où vous pouvez trouver de l’argile rouge, utilisez de la cire d’abeille vierge.

Pratique :

La dagyde est utilisée généralement pour l’envoûtement : l’envoûteur manipulait la poupée selon les sentiments qu’il nourrissait à l’égard de l’envoûté et selon les résultats qu’il désirait obtenir. La dagyde devient le double véritable de la victime et épouse sa sensibilité. La dagyde est de cire d’abeille vierge pure. Sa faculté d’imprégnation des « fluides » et des odeurs est très grande. Quand il y a envoûtement par dagyde, on peut ressentir les piqûres sur la peau tous les soirs à la même heure. Généralement entre 23 et 3 heures du matin. La tradition kabbalistique a toujours recommandé la cire modelée pour figurer la personne à envoûter.  Aujourd’hui, une photographie remplace les fragments corporels. Plus simplement la dagyde est la représentation physique de la personne sur laquelle vous voulez opérer un charme. Elle est personnalisée la plupart du temps par la présence en son sein d’un objet ou d’un morceau de la cible et sert à donner du charme plus de puissance, et ainsi plus de chance de réussir. Elle est utilisée aussi bien en magie pacifique qu’en magie agressive. Mais avant toute opération magique, il faut soit la présenter aux différentes puissances, soit la baptiser. Ainsi l’on donne un rituel mais qui est indiqué uniquement pour des actions bénéfiques envers la cible (l’on ne refuse pas en employer des rituels maléfiques).
Baptême : il vous de la cire assez modelable (de la cire d’abeille est agréable), de l’encens (oliban mâle), un pentagramme sur parchemin, de l’eau lustrale, un linge de lin blanc, de l’eau bénite et surtout un élément de la personne cible !

1-Exorcisme de la cire Prononcer cette formule en plaçant la main au dessus de votre cire « Adjutorium nostrum in nomine demiurgi qui fecit caelum et terram. Exorciso te, cerz per demiurgum, per deum, per ignem, per aquam, per terram ut puritatem sit in te”. Modelez votre cire de façon à représenter votre cible (n’hésitez pas lorsqu’elle a une caractéristique physique visible, à l’accentuer (gros ventre, poitrine), car elle symbolise votre cible). Puis passez 7 fois la dagyde dans la fumée d’encens d’oliban mâle et placez-la sur un pentagramme dessiné sur un parchemin animal, végétal ou tracé sur du cuivre.

2-consécration Mains étendues au-dessus, récitez : « Exortabor, exitabor, ressitabor, admon ». Puis récitez avec la main droite au dessus de la statuette, et dessinez une croix avec la main avec les trois doigts de la bénédiction à chaque indication de croix : « Almay. Cotay. Levay. Hernay. Adonai. Adestote in meum adjutorium quia invoco vos in meum adjutorium, auia invoco in meo opere quod per vos finatur”. Puis passez à nouveau la dagyde 7 fois dans la fumée d’encens, plongez-la ensuite dans de l’eau lustrale, préparée en lune ascendante. Essuyez avec un linge de lin blanc. Incorporez alors les éléments corporels de la personne (cheveux, sang, morceau de vêtements…) et procédez au baptême avec de l’eau bénite.  Nommez la dagyde du nom de la personne que l’on doit envoûter. Le baptême est valable si l’on est catholique, ou non, le mieux est de le faire par un prêtre (mais très peu acceptant et si vous le faites sérieusement le résultat est sensiblement le même).

Utilisation : pour l’utilisation, chacun est libre de trouver sa propre méthode, mais faites un travail régulier, (magnétique ou non). Représentez-vous la personne guérie ou dans un état de bonheur.

Interprétation :

Après confection, la dagyde sera ornée de fragments corporels appartenant à la victime (cheveux, sang, sperme, rognures d’ongles, sang menstruel, poils pubiens, etc…) qui la vivifieront. Une photographie remplace également les fragments corporels. (Suivez les rituels pour terminer la préparation de votre dagyde).  Si cette dagyde sert à vous protéger des envoûtements, incorporez vos fragments corporels et baptisez-la à votre nom.

Articles liés

Appelez dés maintenant le 090 436 007 (2,00 Euro/min) afin de découvrir d’autres avantages. Afin de préserver vos données personnelles, votre numéro de téléphone ne peut être lu par nos conseillers.